artists: a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

1000 lyrics – l’or du commun

[couplet 1 : swing]
les semelles de mes nikes embr-ssent les dalles de la chaussée
mouilée par la rosée matinale, rocé dans le casque
essaye de mettre mes problèmes de côté
mais quel chemin dois-je emprunter ?
si tu savais ce qui se p-ssait sous nos carapaces
tu verrais que nous aussi on pense
on veut pas finir à quatre pattes
l’éloquence ça paye pas, je deviens expert en plat de pâtes
certaines blessures, jamais ne se pensent
on se les caille, gars, c’est pas qu’une question de compétence
ouvrir ma gueule, c’est mon vail-tra
j’en -ssume les conséquences
je marche à reculons dans bx et ses stigmates
peace aux disparus le 22 mars
si tu savais ce qui se p-ssait sous nos carapaces
tu verrais que nous aussi, on tremble
bruxelles c’est devenu caracas
le temps d’un instant, faut s’entre-aider quand y’a de la c-sse
ne pas céder à nos bas-instincs
pas le choix, on est plus des primates de base
nous on a subit des brimades, je marche le regard droit
il paraitrait que morose est le climat
les voisins font la grimace, mais pas moi

[pont : primero]
stable comme un zeppelin
j’arpente les tournants de ma rue sans chanceler
l’élan de mes pas me donne un équilibre
on reste droit depuis les dents de lait

[refrain : swing]
un pied et puis l’autre, j’avance guidé
par mes envies, dans bruxelles et ses différents quartiers
je marche on dirait presque que je danse, yeah, yeah
on dirait presque que je danse, yeah, yeah

[couplet 2 : loxley]
un café noir, un pet-t déjeuner sur le jeu de balle
un peu de poivre sur mes œufs
la mémoire des pavés reste gravée dans les yeux des badauds
je peux voir l’histoire dans le regard des vieux
les rebeus, les blancs, sont là depuis l’aube
il n’y aura pas d’épilogue, je pourrais vider mon stylo, mais
mais, ce couplet là ferait des kilomètres
la foule me fait l’effet de l’hypnose
faut dire que l’histoire n’est pas si mauvaise
l-ssé de venir et d’aller sur la chaussée
chacun veut laisser une signature
vais-je deviner la vie dans des syllabus ?
j’attend le signal, on l’imagine mais au final on reste miniature
et parmi les brocanteurs il y a des génies potentiels
combien peuvent compter les pots c-ssés ?
ça ressemble à la vie, tout n’est pas romancé
on aimerait fermer le livre et le recommencer

[pont : primero]
stable comme un zeppelin
stable comme un zeppelin

[refrain : swing]
un pied et puis l’autre, j’avance guidé
par mes envies, dans bruxelles et ses différents quartiers
je marche on dirait presque que je danse, yeah, yeah
on dirait presque que je danse, yeah, yeah

[couplet 3 : primero]
les murs de plâtre gris tremblent
au rythme où les voisins de palier s’étranglent
mais j’oubliais leurs cris jusqu’à ce que
je diminue le volume du casque
toute nos piaules empilées
le ciel a-t-il un plafond, hein ?
que ferions-nous pour nos enfants ?
chacun tente son tour y’a tant de raisons
pour lesquelles un bas peut être enfilé
nos vitres, un cinéma
comment voir le bien si le mal est projeté dedans ?
avant leur dernier édredon, certains font des exploits
même s’ils ont marchés proche des [?]
pélo, j’habite le sud de bxl
j’ai tracé toutes les allées d’ixelles à vélo
oui je sais que t’as peur de ce que tes fils deviennent
mais tu peux rien faire à part leur dicter la mélo

[refrain : swing]
un pied et puis l’autre, j’avance guidé
par mes envies, dans bruxelles et ses différents quartiers
je marche on dirait presque que je danse, yeah, yeah
on dirait presque que je danse, yeah, yeah
un pied et puis l’autre, j’avance guidé
par mes envies, dans bruxelles et ses différents quartiers
je marche on dirait presque que je danse, yeah, yeah
on dirait presque que je danse, yeah, yeah

[outro : swing & primero]
un pied et puis l’autre, un pied et puis l’autre
un pied et puis l’autre, un pied et puis l’autre
un pied et puis l’autre, un pied et puis l’autre
un pied et puis l’autre, un pied et puis l’autre
stable comme un zeppelin
j’arpente les tournants de ma rue sans chanceler
l’élan de mes pas me donne un équilibre
on reste droit depuis les dents de lait

/ lor du commun lyrics