au summum lyrics – 113

{refrain:}
au summum!
on prend des risques,
au dessus des lois,
on mise tout.
si un jour la chance se présente,
on tente tout,
au maximum,
jusqu’au bout…
j’te tiens en respect,
c’est moi rim-k courage, state kopé pour plus de six mois,
tous furax comme dans sn*tch,
j’m’enraye chez moi,
suspect comme l’arrière-salle d’un resto chinois,
compte sur moi,
pour représenter nos favelas à nous,
ici, t’es chez les fous jugés par défaut,
qui visent le full,
le brelant trop branleur,
le carré d’as,
on a du mal à s’disperser dans les foules,
on sort des marrécages d’escalier,
spliff au bec,
j’entamme le sprint,
j’donne la réplique aux salopards comme larry flint,
j’suis barbare sur ma red skin,
en souplesse comme jet lee,
pose pour la kabylie, mon jetsky,
saches que la peur n’apporte rien à l’homme,
dès l’aube à l’oeuvre,
profite de chaque minutes pour les frères a l’ombre,
puise au summum à l’aise,
comme schumi en ferrari,
sur les circuits,
avec ce qu’il faut sous le lit,
insoumis…
{au refrain}
dans un coin sombre,
ca joue aux cartes,
comme au casino,
(comme dans casino)
sur la table,
les clés d’un coupé,
d’un pavillon,
on sait c’est qui qui domine,
on sait qui part au boulot,
avec une mauvaise mine,
en pensant à deauville,
qui s’soucie du gouvernement,
toujours les même qui mentent,
ou p*ssent un sale moment,
(clein d’oeil aux garnements)
qu’ont déja la gouache dès 12-13 ans,
la merde qui leur pend au nez,
et vivent l’instant présent
(ok!)
mais certains ont le mauvais train d’vie,
se sont trompés de wagon,
s’mettent à bosser à la chaîne,
comme à saïgon ou taïwan,
ca s’ressent,
comme la marie-jeanne,
si t’es pas d’accord,
sale con!
(.on aille toujours au summum)
quand on s’y met,
au sommet,
sur l’ciment,
sur les champs d’cannabis,
sur tout l’terrain,
numéro dix,
(avec le coeur on s’en mêle)
pour les mecs bourrés d’vices ou les novices.
{au refrain}
jusqu’au bout
jusqu’au bout
on mise tout,
on mise tout,
on mise tout,
au summum,
au summum…
au summum,
dans nos quartiers à hauts riques actifs,
comme la balistique dans notre ville,
(j’raconte qu’les faits j’suis )
comme un pit sans museliere,
on s’voit mal finir notre carrière,
comme jordan a 40 piges,
(spéciale haute voltige 113)
c’est comme tes deux doigts dans la prise,
ou tes deux pieds dans la crise au summum,
le ghetto est la cerise,
comme une arme bien huillée,
avec du charisme on prend le blé où il est…
{au refrain}

/ 113 lyrics