chinese democracy lyrics – les fatals picards

t’es une espèce de cheval de course
avec des œillères et un mors
dressé pour gravir des podiums
t’es un vrai mec, presque un surhomme
depuis quatre ans que tu t’entraînes
pour que résonne dans tes oreilles
la m*rs*illaise sous la baguette
d’un chef chinois, ça se respecte

tu f’ras tout pour, arrivé là,
faire oublier sergueï boubka

et quand l’élan enfin t’entraîne
six mètres au-d’ssus de tian’anmen
à cette hauteur, la peine capitale
on doit trouver cela b*n*l

à toi le bronze, l’argent et l’or
et peu importe l’envers du décor

t’es une espèce de tête pleine d’eau
édulcoré jusqu’aux abdos
la mèche rebelle, la mémoire courte
pour doper les indices d’écoute
depuis quatre ans que tu l’attends
chez tes sponsors, y s’ront contents
de décliner en trois couleurs
la tenue du parfait branleur

tu f’ras tout pour, une fois sur la piste,
faire oublier carl lewis

et quand l’élan enfin t’entraîne
dix secondes au loin de tian’anmen
à cette vitesse, c’est bien normal,
on évite un peu mieux les balles

à toi le bronze, l’argent et l’or
et peu importe l’envers du décor

t’auras beau jeu de justifier
après les hymnes et les podiums
toi, en tout cas, t’as pas gagné
l’championnat du monde des droits de l’homme
et quand le temps enfin entraîne
nos vies au loin de tian’anmen
à ta mémoire devenue bancale
on dressera un piédestal

fondu de bronze, d’argent et d’or
à la gloire de l’esprit du sport
fondu de bronze, d’argent et d’or
en oubliant l’envers du décor.

/ les fatals picards lyrics