clandestins lyrics – saez

dans la chambre sans bruit
le nuit nous faisons route.
amoureux solitaires
sans regarder derrière.
nous fuyons tous les deux,
tu me dis qu’on est fou;
alliés, là dans l’ombre…
tu éclaires.
dans les draps de satin soir
etaient nos nuis blaches.
toi, tu m’ouvrais la voie,
moi, je cambrais les hanches.
au brûlant de la peau,
au puissant des parfums
de la sueur et de l’autre.
comme deux sans abris,
au milieu de l’orage
sous les coups, sous la pluie
nous joingnons nos visages.
au-delà des réels
mon amour avec toi…
allez viens on s’arrache,
allez viens on se crache!
evadés, clandestins. allez viens…

allez, envoie le corps, au défi de l’hardcore
aller envoie tes rêves, aller envoie tes lunes
allez crame mon âme que nous brûle p*ssion que nous
mène l’union aux hallucinations,
que la peur dans tes yeux f*sse monter l’acide jusqu’au bord
de tes lèvres aussi noires que la nuit qui nous emmène
au large sur des terres sacrées où l’on aime à saigner,
où l’on aime à s’aimer.
que l’on meure maintenant dans ce lit, fugitifs,
accrochés à nous-mêmes, perdus sur le récif;
que s’arrête le temps! que continue l’instant!
et que s’ouvre l’abysse devant toi mon amour
aller délivre moi du plaisir qui nous ronge
allez libère toi au violent de nos songes
allez, transe avec moi sans jamais t’arrêter,
toute nue sous l’orage, je veux te voir pleurer
hors de moi!
s’évader, clandestins, dérapés…

/ saez lyrics