iv la rencontre lyrics – kemet

a genoux, grattant la terre, creusant une tombe a mes
tourments…
…c’est le sang la haine qui pourrissait sous mes ongles.
caressant la terre, mere de tous les hommes,
dans le plus noir des incestes,
je laisse a la charge de ces larmes qui me brulent
le pouvoir de fertiliser avec l’aide de la lune,
ton sol sec et dur.
pour que naisse de notre union, seule trace vivante de moi,
la plus tenace des mandragores!

elle s’epanouira
en meme temps que disparaitront
de mon visage.

les traits de l’effroi,
et de mes tissus
la gangrene qui les ronge.

le plus beau des anges,
qui fait si peur hommes,
prendra l’homme nouveau,
sous ses ailes
et lui avouera le terrible mensonge:
“si tu as tant souffert, c’etait pour moi! les larmes et ton
sang etaient ma s*m*nce afin que devienne mienne,
une nuit comme celle-ci…ton ame meurtrie
et le delice fievreux de la revanche.”

/ kemet lyrics