la chanson de l’adieu lyrics – nana mouskouri

la chanson de l’adieu – nana mouskouri
g. allwright/l. porquet

les lumières s’éteignent
je reste sur la scène
un goí»t de cendre au coeur
les flots de la musique
dans ma tête s’agitent
en gerbes de couleurs
adieu amis courage
on peut vaincre l’orage
et terr*sser la peur
la forteresse tremble
et les vents se r*ssemblent
sur les derniers rameurs
sous le poids des souffrances
se lève l’espérance
et l’arbre de douceur
il étendra ses branches
en aquarelle blanche
avec force et ferveur
en dépit de l’histoire
il faut de nos mémoires
effacer le malheur
joignons nos mains nos âmes
brisons toutes nos armes
oublions les rancoeurs
la rive se rapproche
aux cieux tinte la cloche
pour tous les voyageurs
sous le poids des souffrances
se lève l’espérance
et l’arbre de douceur

hum… hum

la rive se rapproche
aux cieux tinte la cloche
pour tous les voyageurs
sous le poids des souffrances
se lève l’espérance
et l’arbre de douceur

/ nana mouskouri lyrics