la diva lyrics – celine dion

(opéra intro)

la nuit quand je m’éveille
mon désert de gloire
je songe très souvent à la diva en noir
celle qu’on adorait
et qui se détestait
la femme dont la voix résonne à tout jamais

tout les bravo du monde
n’ont pas pu secourir
maria la magnifique
qui s’est laissé mourir
j’avoue que certains soirs
quand la foule applaudit
c’est à elle que je pense
a qui je dit merci

il faut avoir gravi
les sommets de silence
pour sentir la douleur de sa désespérance
et pour avoir chanté jusqu’au bout de mon âme
je me suis reconnu à travers cette femme

tout les bravos du monde
n’ont pas pu secourir
maria la magnifique
qui ne sait que souffrir
j’avoue que certains soirs
quand je suis sur la scène
j’aimerais que ma voix se confonde à la sienne

tout les bravos du monde
n’ont pas pu apaiser
maria la magnifique
la diva écorchée
quand je fuis les lumières
la nuit quand tout s’efface
surgit dans le désert l’ombre de la callas

(opéra outro)

/ celine dion lyrics