la folie en quatre lyrics – daniel belanger

s’il fallait qu’un de ces quatres
mon âme se disperse
bien avant qu’elle ne s’écarte
du corps qui la berse

qu’un d’ces quatres
qu’un d’ces jours, la folie
houhouhouhou…

s’il fallait qu’à cause d’elle
ton nom s’efface de ma mémoir
que si facilement ma cervelle
se répète du matin au soir

s’il fallait qu’un jour
ce jour se jure de ma folie
houhouhouhou…

en somme, si mon âme oublie ton âme
et que mes yeux oublient tes yeux
ce sera le fruit d’la démance
et non la violence
d’un aveux

alors avant qu’un d’ces jours la folie…
je t’aime
houhouhouhou…
houhouhouhou…

/ daniel belanger lyrics