la maison qui n’existe plus lyrics – serge reggiani

c’est comme une maison
qui n’existe plus
comme un p*ssé qu’on a ch*ssé
a jamais d’une rue
et voilà qu’un matin
tu ne retrouves rien
que les ruines, que les ruines
d’un fabuleux amour
construit sur tous les jours
de toute une vie, de toute une vie

et comme une maison qui n’existe plus
c’est un jardin de déchirures
c’est comme une brûlure
c’est l’envers du décor
mais c’est plus triste encore
c’est un amour qui s’est perdu

et moi je suis celui
qui trouve une pierre
et qui se met à espérer
en cherchant l’autre pierre
au hasard de mon cœur
je découvre une fleur
sous les ruines, sous les ruines
comme un reste d’amour
surgi de tous les jours
de toute une vie, de toute une vie

et devant la maison qui n’existe plus
je fais renaître un pan de mur
je couvre les blessures
et je sors de ma nuit
et je la reconstruis
et soudain le miracle est là
j’ouvre les yeux et je te vois.

/ serge reggiani lyrics