laissez-nous rêver lyrics – herbert leonard

sublimes divines troublantes charnelles
elles n’ont plus grand chose à cacher
sur les trésors qu’elles nous révèlent
dans toute la presse spécialisée

laissez, laissez-nous rêver, laissez, laissez-nous rêver
rêver qu’à nous elles se donnent, ces filles que l’on n’aura jamais

des pages entières qui nous allument
rondeurs parfaites sentiers profonds
oh! ces blondes platines, ces panthères brunes
eveillent en nous tous les démons

laissez, laissez-nous rêver, laissez, laissez-nous rêver
rêver qu’à nous elles se donnent, ces filles que l’on n’aura jamais

nous autres émus troublés sensibles
on s’laisse avoir comme des gamins
ils font sauter tous nos fusibles
ces magazines qu’on lit d’une main

laissez, laissez-nous rêver, laissez, laissez-nous rêver
rêver qu’à nous elles se donnent, ces filles que l’on n’aura jamais
ces filles que l’on n’aura jamais.

/ herbert leonard lyrics