les longues haies lyrics – jean-louis pick

rue des longues haies, l’ciel est bien lourd, drôle de quartier.
rue des longues haies, c’était misère, drôle de quartier.
on était *ssis dans l’ciel couvert, mais faisait bon.
dans tous les cafés, on s’réchauffait, mauvais charbon.

et madame eugène se racontait en buvant des d’mis au mal *ssis
y’avait bien trop d’bruit, trop d’tabac gris
madame eugène buvait sa vie, tu parles d’une vie!
y’avait bien trop d’cris, trop d’gens *ssis
madame eugène pleurait tout bas, c’est loin tout ça.

on s’cachait rien, les cordes à linge se balançaient.
on savait bien ceux qui pleuraient, ceux qui buvaient.

et madame eugène se racontait en buvant des d’mis au mal *ssis
y’avait bien trop d’bruit, trop d’tabac gris
madame eugène buvait sa vie, tu parles d’une vie!
y’avait bien trop d’cris, trop d’gens *ssis
madame eugène pleurait tout bas, c’est loin tout ça.

aux allumoirs, on s’couchait tard, p’t*t feu d’espoir.
une cigarette sur les trottoirs, dernier pétard.

et madame eugène se racontait en buvant des d’mis au mal *ssis
y’avait bien trop d’bruit, trop d’tabac gris
madame eugène buvait sa vie, tu parles d’une vie!
y’avait bien trop d’cris, trop d’gens *ssis
madame eugène pleurait tout bas, c’est loin tout ça.

(guitare solo)

et madame eugène se racontait en buvant des d’mis au mal *ssis
y’avait bien trop d’bruit, trop d’tabac gris
madame eugène buvait sa vie, tu parles d’une vie!
y’avait bien trop d’cris, trop d’gens *ssis
madame eugène pleurait tout bas, c’est loin tout ça.

rue des longues haies a disparu, s’est envolée
et madame eugène, derrière sa bière, m’a oublié, m’a oublié, m’a oublié.

/ jean louis pick lyrics