train de nuit lyrics – jean-louis pick

le cri du long train de nuit, t’arrachant de paris
sonne encore sous la pluie, sur ma vie.
le cri du long train de nuit, t’arrachant de ma vie
sonne encore sur paris, sous la pluie.

à qui parles-tu? que penses-tu?
de qui souris-tu? comment sera ta vie?
de qui rêves-tu? que pleures-tu?
qui aimeras-tu? penses-tu un peu à moi?

les feux des voies virent au vert, tu transperces dijon
des traînées de lumière sur châlons.
les feux des voies t’ont ouvert des grands chemins de fer
tango vrai de mon chagrin de toi.

à qui parles-tu? que penses-tu?
de qui souris-tu? comment sera ta vie?
de qui rêves-tu? que pleures-tu?
qui aimeras-tu? penses-tu un peu à moi?

le fleuve te montre le sud, avignon, le ventoux
et tout le fond de nuit est plus doux.
torchères de l’étang de berre, calme son sommeil
un feu se lève à l’orient de m*rs*ille.

à qui parles-tu? que penses-tu?
de qui souris-tu? comment sera ta vie?
de qui rêves-tu? que pleures-tu?
qui aimeras-tu? penses-tu un peu à moi?

toute la nuit, j’ai suivi ton chemin, à six heures
à six heures, vient le pet*t matin.
et tout au bout du matin, j’ai desserré les poings.
à toulon, tu descendais du train.

à qui parles-tu? que penses-tu?
de qui souris-tu? comment sera ta vie?
de qui rêves-tu? que pleures-tu?
qui aimeras-tu? penses-tu un peu à moi?

le cri du long train de nuit, t’arrachant de paris
sonne encore sous la pluie, sur ma vie.

/ jean louis pick lyrics